ÉGLISE GNOSTIQUE CHRÉTIENNE

TAU EGC

ECCLESIA GNOSTICA CHRISTIANA

Selon la Tradition Johannite et Alexandrine

Fondée le 25 décembre 1964 par Mgr Jean Andréas Prévost (+1999)

 Tau Synesius III

Frise 1

L’Eglise Gnostique Chrétienne, est une église ésotérique et initiatique, elle ne propose et ne célèbre aucun culte public.
ecclesiagnosticachristiana@gmail.com

Mgr Jean Andréas Prévost, fondateur de l’église Gnostique Chrétienne

EGC TAU

Monseigneur Jean Andréas Prévost (+ 20 juin 1999), fondateur de l’Eglise Gnostique Chrétienne, fut consacré dans la succession Vieille Catholique (vieille épiscopale) Hollandaise (Utrecht), par Monseigneur Helmut-Maria-Paulus Maas (1918-1992), comme évêque régionnaire de France, et vicaire apostolique d’Europe occidentale de l’Eglise Catholique des Mariavites, le 9 août 1953.

Avant d’être consacré en 1953 évêque catholique des mariavites pour la France, Jean Prévost, qui était martiniste, et  depuis 1949 membre de la R.’. L.’. « Sophia » à l’Orient de Nantes, sous la Grande Maîtrise de Henry-Charles Dupont (1877-1960), avait fondé en 1951 le journal « La Vie Nouvelle » (revue trimestrielle d’informations mariavites chrétiennes).

Cependant, sentant qu’il manquait une dimension intérieure, mystique, initiatique et doctrinale à sa vie liturgique et sacramentelle mariavite, le 25 décembre 1964, Jean Andréas Prévost, qui prenait à cette occasion le titre de « Tau Synesius III », Archevêque de Montségur, Primat et Patriarche des Cathares et des Bogomiles, constituait – par un protocole signé par neuf évêques français et italiens des églises gnostiques johannites chaldéennes -, l’Eglise Gnostique Chrétienne (« Ecclesia Gnostica Christiana »), dans le but de rénover la « Gnose » par des études et des travaux appropriés, et surtout de mettre en œuvre la sainte liturgie céleste restaurée par les premiers Patriarches gnostiques :

Tau Valentin II (Jules Doinel)

Tau Synesius II (Léonce Fabre des Essarts)

Tau Basilide II (Patrice Genty)

L’Eglise Gnostique Chrétienne, entendait ainsi assurer la succession et la constitution de l’œuvre des premiers Patriarches, et engager une restauration de l’esprit du christianisme originel.